Saint-Pétersboug
anciennement Petrograd (la ville de Pierre), puis Léningrad (jusqu'en 1991)

La ville de Saint-Pétersbourg (en russe ), en Russie, est située près du delta de la Neva, où elle s'étend sur plusieurs îles, au fond du golfe de Finlande, qui sépare la Finlande de l'Estonie, à l'est de la mer Baltique. Elle est surnommée 'Piter' par ses habitants.

Histoire : Fondée le 16 mai 1703 par Pierre le Grand, tsar de Russie qui en fit sa capitale, Saint-Pétersbourg est la deuxième plus grande ville du pays.
Sa population est d'environ 4,7 millions d'habitants.
Du règne de Pierre le Grand à celui de Nicolas II, Saint-Pétersbourg a été la capitale de l'empire russe. Comme port et ville industrielle importante, sa population ouvrière était nombreuse et gagnée aux idées socialistes dès la fin du XIXe siècle. Elle a été le centre principal des révolutions de 1905 et de 1917 à la suite desquelles les bolcheviks de Lénine et Trotsky prirent le pouvoir, puis refirent de Moscou la capitale du pays.
Le nom de la ville a été modifié trois fois pour des raisons politiques au cours du XXe siècle :

Siège de 1941 à 1944 : Le siège commence le 8 septembre 1941. Il va durer près de neuf cents jours jusqu'au 27 janvier 1944. La famine du premier hiver est terrible, avec plus de dix mille morts par jour en janvier. L'unique lien avec l'extérieur était le lac Ladoga. C'est par là qu'ont été évacués la plupart des enfants et qu'arrivaient les camions de ravitaillement, en hiver, sur la glace recouvrant le lac.
Le siège aura fait deux millions de morts, notamment de faim, par l'artillerie et les franc-tireurs. .