haut de page

PÉTRA
Pétra la "bariolée" - la "ville de pierre" - la "cité rouge-rose"

Le site de Pétra est proche de la ville de Wadi Musa. Pétra, en grec, signifie "roche".
C'était la capitale des Nabatéens, peuple arabe qui domina la région avant les Romains, du VIIè av. JC jusqu'en 106 ap. JC.
La cité avec ses temples et ses tombeaux, a été taillée dans les falaises de grès multicolores qui lui ont donné ses surnoms : Pétra la "bariolée", la "ville de pierre", la "cité rouge-rose" ...

Elle abrita jusqu'à 20 000 habitants. Cette cité doit sa richesse au commerce florissant de l'encens, de la myrrhe et des épices en provenance de Somalie, d'Ethiopie et des Indes
.
C'est une des cités les plus cosmopolites du monde antique, son art résulte des influences héllène, égyptienne et sémite.

Elle fut découverte en 1812 par l'explorateur suisse J.L. Burckhardt. Seulement 5% de la superficie du site a fait l'objet de fouilles.

Pétra a été classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO.