haut de page
Cadrans de série
pas seulement des éléments de décoration




Depuis quelques années on voit fleurir sur les façades, des cadrans solaires de série, proposés par des magasins de souvenirs ou des jardineries.
De qualité esthétique variable et de précision discutable, ces cadrans sont à priori de type méridional. Ils doivent donc être exposés plein sud pour prétendre donner l'heure solaire exacte. Encore faut-il positionner correctement le style en lui donnant le bon angle, qui dépend de la latitude du lieu, par rapport à la table !



Certains cadrans font l'objet d'un judicieux placement sur une façade, sur une terrasse ou sur un balcon, orientés au sud. Pris comme élément décoratif, on a pris soin de les personnaliser, de les encadrer, voire de les peindre lorsqu'il s'agit de cadrans en pierre reconstituée.

« Il n’est point de degrés du médiocre au pire. »
Nicolas Boileau Art poétique ; chant IV ; v.32



D'autres sont placés en dépit du bon sens. Il n'est pas rare de rencontrer des cadrans positionnés de travers, surchargés de nouvelles lignes horaires ou avec des styles tordus, sans compter les cadrans horizontaux placés verticalement. Autant de manipulations effectuées par leurs propriétaires qui tentent en vain de les régler !
Ils ont le mérite d'exister. Au moins cela prouve qu'un cadran solaire n'est pas uniquement un motif de décoration mais aussi un instrument scientifique qui mérite toutes les attentions. Ainsi chacun peut voir " midi à sa porte ".

La plupart échappent à toute critique gnomonique ! Ils sont presque invariablement calculés pour la latitude 45° et pour être installés, verticalement, face au Sud vrai. Mais qui réunit à la fois ces trois conditions ? L’acheteur qui habite un peu au nord ou un peu au sud du 45ème parallèle va devoir s’accommoder d’une légère erreur, mais d’une erreur colossale si, en plus, son mur ne fait pas rigoureusement face au Sud vrai. Et l’on rappellera ici qu’un écart de 1 degré dans l’orientation du cadran engendre une erreur de 4 minutes de temps.
Ces cadrans devraient être vendus avec une notice expliquant cela et comment donner au cadran un certain angle avec le mur non méridional pour que ses indications restent acceptables.
D’autre part, les constructeurs pourraient envisager de tracer des cadrans qui seraient orientés vers le Sud-Est ou le Sud-Ouest (+ ou – 45°), ce qui limiterait l’ampleur des décalages exigés de l’acquéreur.
Nous ne dirons rien de l’esthétique de ces cadrans de série : s’il s’en vend, c’est qu’ils plaisent aux acheteurs, donc tout le monde est content. [© Paul Gagnaire]