haut de page
CADRANS ET HEURES DÉCIMALES OU RÉPUBLICAINES *

La Convention, a décrété en 1793, que le jour se divisait selon le système décimal, de minuit à minuit, en 10 heures de 100 minutes. Ces heures sont appelées décimales ou républicaines ou révolutionnaires.

CORRESPONDANCE
heures normales
heures décimales
VI
2.50
VII
2.92
VIII
3.33
IX
3.75
X
4.17
XI
4.58
XII
5.00
XIII
5.42
XIV
5.83
XV
6.25
XVI
6.67
XVII
7.08
XVIII
7.50
1 jour = 10 heures de 100 minutes
1 minute = 100 secondes
ainsi : 1 heure décimale = 144 minutes classiques
*

Ce système, trop compliqué, fut abandonné en 1795.

[ voir article de Mme Nicole Marquet paru dans la revue de la SAF - n° 51 - avril 1999 ]


*
*
*

*
    

*

Ancienne cure : Les Vigneaux (05)
Ca
dran réalisé par l'Atelier Tournesol en 1989
afin de marquer les commémorations du bicentenaire de la Révolution.
Les heures solaires sont marquées en chiffres romains. Les chifrres arabes donnent les heures républicaines (la journée est divisée en 10 heures de 100 minutes)


Atelier Hélios : St-Georges-le-Gaultier (72)
Cadran en plâtre,réalisée par J.M. Ansel,
réplique par moulage, du cadran original de St Aubin-Fosse-Louvain (53), gravé sur ardoise en 1794.
Décoration révolutionaire, lignes horaires républicaines ou décimales, demies et de 10 en 10 minutes décimales, daté 1794 et an 2


*
*
*
Bernay-en-Champagne (72)
Propriété privée
Cadran horizontal en ardoise, de forme octogonale
daté 1856.
Ce cadran se situe à Bernay depuis les années 1950.

Ce cadran a été réalisé par
Robert-Pierre Triger-Hirbonde
pour le presbytère de Pezé-le-Robert (72)
Ce cadran présente une double graduation des heures.
En chiffres romains, les heures solaires sont marquées de IV heures du matin à VIII heures du soir.
Les chiffres arabes marquent les heures décimales, avec un partage du jour en 20 heures. C'est une interprétation curieuse des heures révolutionnaires ou républicaines.

*
Coaraze : Gîte rural municipal de l'Euzelière
865 Route du Col Saint-Roch
Cadran déclinant de l'après-midi
, gravé et peint sur pierre
heures classiques et républicaines
, arcs des solstices et équatoriale
réalisation Atelier Artissime, calculé par Yves Oppizzo
- 1996
Devise : "De gnomonicae orbitis per fastorum revolutiones. X anno CCIV reipublicae"
"Quand l'orbite de la gnomonique traverse la R
évolution du calendrier. X en l'an 204 de la République"

* *
Saint-Franc : chez M. Paul Gagnaire
[inv. SAF : *]
Cadran révolutionnaire
© Paul Gagnaire

Réalisation E. Vilaplana - 1998
Cadran révolutionnaire Le calendrier révolutionnaire a été institué par la Loi du 5 Octobre 1793, avec effet rétroactif au 22 Septembre 1792, jour de l’équinoxe d’automne et de la proclamation de la République par la Convention. Ce 22/09/1792 est donc le jour 1 du mois 1 de l’an 1 de la République, soit le 1er Vendémiaire An I

Les noms de mois, dus au poète Fabre d’Eglantine, ont traversé l’histoire, car ils ont servi à dater des événements majeurs :
                    - automne : Vendémiaire, Pluviôse, Frimaire
                    - hiver : Nivôse, Pluviôse, Ventôse - printemps : Germinal, Floréal, Prairial
                    - été : Messidor, Thermidor, Fructidor

L’heure révolutionnaire ou décimale a été créée par la Loi du 4 Frimaire An II, soit le 24/11/1793. Son adoption dans la vie courante se révéla infiniment plus difficile que celle du calendrier.
Après dix-huit mois d’insuccès total, l’heure décimale fut suspendue par la Loi du 18 Germinal An III, soit le 7 Avril 1795. Pourtant, les horlogers avaient conçu d’ingénieux systèmes de conversion, et les gnomonistes avaient tracé des cadrans solaires avec les heures décimales ou avec les deux systèmes juxtaposés, principalement dans les pays de la rive gauche du Rhin que conquéraient, peu à peu, les armées républicaines.

Dans la pratique courante, on parle de cadrans révolutionnaires ou républicains dans trois cas :
1 - cadrans qui portent leur date dans le calendrier républicain ou dans les deux calendriers.
2 - cadrans qui sont gradués en heures décimales ou, à la fois, dans le système décimal et dans le système ancien.
3 - cadrans qui présentent les arcs de déclinaison ou une courbe en huit, fractionnés selon les mois du calendrier républicain.

La moitié gauche, séparée de la moitié droite par un simple trait, est subdivisée par 7 arcs de déclinaison qui distribuent les mois :
                    Nivôse           Prise d’Amsterdam
                    Pluviôse        Abolition de l’esclavage
                    Ventôse        Début de guerres de Vendée
                    Germinal      Création du Comité de Salut public
                    Floréal        Ouverture des Etats Généraux Prairial Chute des Girondins

La moitié de droite comporte 8 arcs de déclinaison qui distribuent les six autres mois plus les jours complémentaires :
                    Messidor          Prise de la Bastille
                    Thermidor          Prise des Tuileries, Chute de Robespierre
                    Fructidor          Constitution de l’An III Déclaration des Droits de l’homme.
                    Jours complémentaires          Néant
                    Vendémiaire   Annexion de la Belgique
                    Brumaire          Fin des Jacobins
                    Frimaire          Création des Assignats


Cadrans gradués en heures "décimales ou républicaines"

Les Vigneaux (05) ancienne cure - réalisation Atelier Tournesol - 1989
Coaraze (06) Gîte rural municipal de l'Euzelière - réalisation Yves Oppizzo - 1996
Bernay-en-Champagne (72) propriété privée - 1886
St-Georges-le-Gaultier (72) propriété privée - réalisation JM Ansel copie d'un cadran de St Aubin-Fosse-Louvain (53)
Saint-Franc (73) propriété privée - réalisation Emile Vilaplana - 1998

Cadrans présentant 10 graduations :  en heures "décimales ou républicaines" ?

La Seauve-sur-Semène (43) à Mathevard
Sainte-Cérotte (72) au Manoir de la Chevallerie