haut de page
CADRANS SOLAIRES DANS LES CIMETIÈRES
© Paul Gagnaire
*

A mesure que s'accumulent ou s'enrichissent les inventaires de cadrans solaires initiés par la plupart des Sociétés Astronomiques d'Europe ou d'autres continents, on s'aperçoit que les cadrans de cimetière ne sont pas aussi rares qu'on avait pu le penser naguère, qu'ils reflètent, de la part des défunts ou de leurs proches, bien des attitudes différentes envers le temps et la mort et que, surtout, leur charge émotionnelle, artistique, philosophique ou religieuse mérite quelque considération.
Nous allons proposer au lecteur un regroupement des cadrans de cimetière par familles, puis nous rechercherons les raisons qui font placer de tels objets auprès des morts, c'est à dire quelles fonctions on entend alors leur faire remplir; car il est bien clair que la manifestation de l'heure, en pareils lieux, n'est pas la préoccupation dominante de qui les y installe.
Il faut savoir que l'usage des cadrans dans le domaine funéraire, et particulièrement des cadrans sur tombes, est bien plus répandu dans les pays anglo-saxons, germaniques ou scandinaves que chez nous.


LES CADRANS DU TYPE "COLLECTIF"

Il s'agit de cadrans sculptés sur le fût ou la tablette de croix hosannières ou de calvaires installés dans les cimetières, en général au carrefour de l'allée d'entrée et de la transversale principale, mais aussi, parfois, sur le mur d'enceinte ou sur une habitation de service.


* *
Ouzouer-le-Marché (41)
[inv. SAF : 4117301-1]
Cimetière, derrière la croix métallique centrale
sur socle : cadran horizontal, gravé sur pierre
très dégradé, lignes, pas de chiffres visibles
style en chevron.

*
face ouest

[inv. SAF : 6141101-00]

*
* *
face est

[inv. SAF : 6141101-1]

Saint-Jouin-de-Blavou (61)
Croix pyramidale du cimetière, déplacée en 1859
Deux cadrans semi-cylindriques, gravés à mi-hauteur sur les faces ouest et est

*
Cadran des oiseaux
[inv. SAF : 0515701-2]
cadran déclinant de l'après-midi
Iconographie faisant allusion à la clarté du ciel de Saint Véran où "les coqs picorent les étoiles"
* *
cadran déclinant de l'après-midi
[inv. SAF : 0515701-5]
Devise : "La fin de toutes choses est proche, Soyez donc sages et sobres devant Dieu"
Saint Véran (05) : Eglise - 1835
ces deux cadrans ne sont lisibles que du cimetière

Autres cadrans du type "collectif" :
04 St-Barthélémy
(Méolans-Revel)
Chapelle du cimetière : cadran de 1808, restauré par J.F. Gavoty en 1997
Devise : " Salus pendet ab una " " Le salut tient à une seule "

LES CADRANS DU TYPE "MITOYEN"

Nous appelons ainsi des cadrans qu'on pourrait aussi bien dire "en copropriété", parce que leur emplacement fait qu'ils profitent à la fois aux visiteurs du cimetière et aux passants qui n'y pénètrent pas. Nous avons rencontré de tels cadrans sur le mur méridional d'églises, lorsque ce mur domine le cimetière et constitue ainsi l'un de ses murs de clôture. De même, il existe, sur la murette de clôture du cimetière de Montgirod, en Savoie, un cadran horizontal de 1678 consultable depuis le cimetière ou depuis la placette qui le borde.


* Montgirod (73)
Vieux Cimetière, sur le mur d'enceinte, côté opposé au portail.
[inv. SAF : n° 7316901-1]
Cadran horizontal constitué par une meule de pierre grise de 30 cm de diamètre et de 8 cm d'épaisseur.
Lignes horaires gravées et numérotées en chiffres arabes à la périphérie : 4-12-7.
Style polaire constitué d'une pièce métallique épaisse, à peine triangulaire.
Entre les chiffres 4 et 7, la date : 1678.

* *

* Omonville-la-Petite (50) : Église
sur un contrefort d'angle
[inv. SAF : 5038501-1]
Cadran méridional, gravé, orienté
visible du cimetière et de la rue
Style avec un oeilleton dans un soleil
"De deux choses lune, l'autre c'est le soleil"
(Jacques Prévert - Poème : "Le paysage changeur") Jacques Prévert a résidé à Omonville-la-Petite de 1970 jusqu'à sa mort en 1977. Il repose dans le cimetière, près de l'église, face au cadran solaire.

* *

Autres cadrans du type "mitoyen" :
04 Maurin
(St-Paul-sur-Ubaye)
Eglise : cadran daté 1837 - restauré en 1991 par J.F. Gavoty

LES CADRANS DU TYPE "SUR TOMBES"

Nous en arrivons à la catégorie la plus significative et, souvent, la plus émouvante.


* Braine : Jardin du Souvenir (cimetière)
Bd des Danois
[inv. SAF : 0211017-1]
cadran méridional, gravé et doré sur plaque, circulaire,
style bouleté, daté AN 2000
Devise : " Pour toi le temps s'est arrêté en ce jardin du souvenir. Pour moi le temps s'écoule toujours pour honorer ta mémoire"

* *
Cagnes-sur-Mer (06)
[inv. SAF : 0602702-1]
Vieux cimetière, route de VENCE
3ème tombe, à droite de l'allée latérale,
Suzy Solidor, chanteuse, 1900-1983
cadran horizontal, gravé sur pierre, lignes chiffrées,
style rabattu et tordu.
Devise : "Elles blessent toutes, la dernière tue"

* *
Paris : cimetière du Sud parisien
[inv. SAF : *]
cadran en bronze. Les arêtes du livre indiquent l'heure solaire.
A l'intérieur du livre ouvert est gravé la devise :
" Dies met sicvt vmbra declinaverunt et ego sicvt foenvm arvi "
" L'ombre gagne sur mes jours et moi je me dessèche comme l'herbe " (psaume 101)
L'ombre de la queue des deux oiseaux indique Noruz, c'est à dire l'équinoxe qui correspond au nouvel an iranien.
réalisation Denis Savoie - 2010
*

* * *
Vénissieux (69) : Tombeau de la famille Vilaplana
[inv. SAF : 6925909-1] [inv. SAF : 6925909-2]
cadrans éphémérides gravés sur granits, courbes de naissance et de décès, jours de l'année, décoration, inscriptions, style formé par une statuette.
[Compléments]

* *
Saint-Fidèle (Canada)
Cimetière
cadran gravé sur un monument funéraire
style triangulaire évidé
Devise : "Carpe diem" "Profite de ce jour"
*

Musée archéologique de Dijon
Le musée possède un cadran horizontal tracé sur une pierre tombale, daté 1607.
*

Autres cadrans du type "sur tombes" :
07 Lussas cimetière : tombe famille Boyer, dans niche
cadran méridional, orienté, en grès, gravé
lignes chiffrées en bout, points pour demies, style triangulaire
Devise : "Laudate sol luna et omnia dominum de coelis "
"Lune, Soleil et toute chose dans le ciel, louez le Seigneur "
07 Thines
(Malarce-sur-la-Thines)
cimetière de Thines :1ère tombe à droite en entrant Claude Tanin-Laroussilhe (1942-1979)
cadran horizontal, gravé en creux et en relief sur pierre
07 Ruoms
cimetière de Ruoms : tombe de de Mr. Luc Cohen
cadran déclinant de l'après-midi, gravé et peint sur marbre
13 Marseille cimetière Saint-Pierre : sur un caveau de famille, quatre cadrans solaires de types rares et savants, créés par le gnomoniste Jean Pakhomoff
44 Nantes Cimetière de la Bouteillerie, 9-11 rue Gambetta, allée JJ - tombe de M. Louis Dugast
55 Naix-aux-Forges
Cimetière - tombe de Mme danièle Homs
55 Naix-aux-Forges
Cimetière - sur une croix
69 Lyon cimetière de la Croix-Rousse : cadran-stèle créé par le gnomoniste-cadranier Yves Guyot : tombe de Marc Gentès. ( 1946-1999 )
72 Ballon cimetière de Ballon - rue de Moulins : cadran-plaque funéraire
78 Versailles cimetière des Gonards - Tombe d'Andrée Gotteland (1928 - 2010)
83 Giens (Hyères) cimetière - Tombe du navigateur Gilles Barbanson (1943-2005)
92 Sèvres cimetière - Tombe de Louis Marquet (1918-1993)
ancien président de la Société d'Archéologie et d'Histoire de Sèvres
GB Saxmundham (Suffolk) cimetière
CZ Prague cimetière de Vysehrad

LES CADRANS DU TYPE "MÉMORIAL"

(cénotaphes commémoratifs)

Aux Etats-Unis, l'Etat du Kentucky a édifié, à Frankfort, sa capitale, un Mémorial des soldats du Kentucky, morts au Viet-Nam. Il s'agit d'un immense cadran horizontal où les noms des morts sont gravés à l'emplacement précis que l'ombre de la pointe du style viendra toucher le jour anniversaire de leur mort.
En Australie à Melbourne c’est le « Shine of Remembrance » qui le 11 novembre à 11 heures se pose sur le cénotaphe des morts de la guerre 1914-1918 qui cessa à la onzième heure du onzième jour du onzième mois, à Rethondes.
En France, le cimetière américain du Saillant de Saint-Mihiel à Thiaucourt-Regniéville (54) où reposent 4 153 victimes U.S. possède un cadran solaire avec pour devise : " TIME WILL NOT DIM THE GLORY OF THEIR DEEDS " "Le temps n'effacera pas la gloire de leurs exploits "


LES FONCTIONS DES CADRANS DE CIMETIÈRE

1 - DÉLIVRER UN MESSAGE : Les cadrans qui portent des devises adressent ainsi, à qui les consulte, toutes sortes de discours relatifs à la mort, à son caractère universel et inéluctable, à la nécessité de s'y préparer par une bonne vie, à l'imminence possible du trépas. Si le cadran est du type mitoyen, collectif ou mémorial, de telles déclarations, forcément générales, auront plutôt l'allure de sentences, de proverbes, voire de lieux communs. Mais un cadran sur une tombe individuelle ou familiale traduira volontiers la pensée profonde du ou des défunts: RESURGAM dira l'un; MORS JANUA VITAE proclamera tel autre ou bien : POST TENEBRAS SPERO LUCEM, autant d'actes de foi. Ces messages, plus restrictifs que de simples épitaphes, doivent manifester un rapport avec le temps, l'ombre, la lumière, le Soleil, etc.

2 - ÉVOQUER LE DÉFUNT : Sur la tombe d'un gnomoniste, évidemment, mais aussi d'un graveur, d'un horloger, d'un philosophe ou de quiconque a entretenu un rapport particulier avec le temps (enfant, vieillard ... ), un cadran solaire rappellera cette singularité du défunt, comme ces guitares ou ces motocyclettes qu'on place, de nos jours, sur la tombe de tel jeune qui s'impliquait dans un groupe de rock ou de tel autre qui aimait trop la vitesse.

3 - COMMÉMORER LE DÉFUNT : Certains cadrans solaires présentent des repères gradués que parcourt l'ombre les jours anniversaires de la naissance ou de la mort. Si le décès a eu lieu de jour, on peut même faire marquer au cadran, tous les jours, l'instant à commémorer. De tels cadrans mériteraient que l'on créât pour eux le nom de mnémalithes ou de mnémolithes, soit "pierres de mémoire". Le cadran du Kentucky illustre parfaitement cette fonction de commémoration.

4 - PROCLAMER LA CHAINE FAMILIALE : Sur la tombe d'un vieux couple, un cadran solaire porte de tels repères sous forme d' arcs de naissance de tous les descendants, sur trois générations, comme si chacun d'eux affirmait ainsi la victoire de la vie, par la permanence de la lignée.

5 - RELATIVISER LA MORT : Les morts ne diffèrent des vivants qu'en ceci qu'ils sont affranchis du temps et le cadran tombal symbolise, par la minceur et le glissement incessant de son ombre, combien ce temps, frontière entre eux et nous, est illusion provisoire. En outre, le cadran s'éteint tous les soirs, mais se rallume tous les matins en une renaissance qui peut préfigurer une résurrection.


CONCLUSION

"Le Soleil des vivants n'échauffe plus les morts."
Ainsi parlait Lamartine ( in L'isolement ).

Mais, grâce au cadran solaire, il demeure un trait d'union entre les morts et les vivants. Alors osons formuler un triple souhait ; d'abord, que se développe, chez nous, cette habitude de placer des cadrans solaires sur les tombes ; puis, que d'ambitieuses collectivités publiques fassent créer des cénotaphes-mémoriaux, à l'imitation de celui du Kentucky ; enfin, mais ce ne sera pas le plus facile, que l'Académie française accueille, un jour, le mot mnémolithe ou mnémalithe dans son prestigieux Dictionnaire.