haut de page
**
Cadrans solaires de Saint-Franc (73)*

Recherche de cadrans par village (73)


SAINT-FRANC *

Saint-Franc : En haut du village, maison « La Chaumière », proche de l'église
[inv. SAF : 7323302-1]

Beau cadran constitué par une dalle de pierre blanche scellée au mur.
Largeur 1 m 40, hauteur 1 m 80. Très peu déclinant (d’environ 10,5°) au Sud-Ouest.
Toutes marques gravées et peintes en noir. Lignes d'heures rondes VII-XII-VI issues d'un croissant sous le pied du style et arrêtées par trois bandeaux où elles sont numérotées. Demi-heures de VII 1/2 à VI 1/2, mais avec omission de IX 1/2 et de X 1/2 ; mêmes longueurs que les heures rondes. Style polaire lancéolé, soutenu par une jambe implantée vers XII 3/4.
Inscription dans le bandeau supérieur : « La Chaumière. Latitude 45° 29' 38'' N. Longitude 3° 24' 36'' E. Altitude 750 m » (on remarquera la longitude, calculée depuis le méridien de Paris).
Devise dans le bandeau du bas : " Afflictis lentæ, celeres gaudentibus horæ", soit " Les heures paraissent lentes à ceux qui sont affligés, rapides à ceux qui sont dans la joie "


* *
Saint-Franc : chez M. Paul Gagnaire
[inv. SAF : 7323301-3]
Cadran “de famille”, horizontal
Réalisation E. Vilaplana - 1987
16 grands carreaux de lave émaillée.
Heures en V-XII-VII.
6 arcs de déclinaison marquent les jours anniversaires : - des naissances des parents - de leur mariage - des naissances des trois enfants. Les cinq arcs personnels sont annotés des prénoms et des dates convenables (pour éviter la confusion avec les dates symétriques en déclinaisons solaires), ainsi que des signes du zodiaque.
L’arc matrimonial est identifié par deux alliances enlacées. Un heureux hasard fait que les arcs s’espacent bien, entre octobre et juin, soit dans presque toute l’envergure du calendrier zodiacal.
Epais style triangulaire en laiton avec sa boule de déclinaison.
Devise : "AMORIS CAUSA" " L'amour en a été la cause ", proposée à l’attendrissement ou à l’ironie des visiteurs et qui se prête donc à de multiples traductions.

* *
Saint-Franc : chez M. Paul Gagnaire
[inv. SAF : 7323301-4]
Table gnomonique composite, cadran et table géographique horizontale, de forme octogonale.
Réalisation E. Vilaplana - 1989
36 carreaux de lave émaillée ceinturés par une cornière en laiton.
Le cadran solaire, au centre de la composition, porte les heures en V-XII-VII et trois arcs de déclinaison, pour les solstices et les équinoxes.
Solide style triangulaire en laiton, avec son arête équipée d’une boule de déclinaison.
La partie géographique se compose de trois couronnes concentriques centrées, non pas sur le pied du style polaire,mais sur le centre de la table.
Elles sont consacrées :
- à la France + DOM-TOM
- à l’Europe moins la France
- au monde moins l’Europe
Chacune énumère une centaine de villes ou lieux remarquables (montagnes, lacs, volcans, estuaires...) rangés selon leur azimut orthodromique relevé depuis Saint Franc et avec l’indication de leurs distances en kilomètres.
Quelques poissons nagent dans les vagues bleues des mers ou océans qui séparent les continents.
Blason de la Savoie avec la mention Saint Franc 1989.


* *
Saint-Franc : chez M. Paul Gagnaire
[inv. SAF : 7323301-6]
Cadran révolutionnaire
Réalisation E. Vilaplana - 1998
Cadran révolutionnaire Le calendrier révolutionnaire a été institué par la Loi du 5 Octobre 1793, avec effet rétroactif au 22 Septembre 1792, jour de l’équinoxe d’automne et de la proclamation de la République par la Convention. Ce 22/09/1792 est donc le jour 1 du mois 1 de l’an 1 de la République, soit le 1er Vendémiaire An I
Devise : " Liberté Egalité Fraternité "

Les noms de mois, dus au poète Fabre d’Eglantine, ont traversé l’histoire, car ils ont servi à dater des événements majeurs :
                    - automne : Vendémiaire, Pluviôse, Frimaire
                    - hiver : Nivôse, Pluviôse, Ventôse - printemps : Germinal, Floréal, Prairial
                    - été : Messidor, Thermidor, Fructidor

L’heure révolutionnaire ou décimale a été créée par la Loi du 4 Frimaire An II, soit le 24/11/1793. Son adoption dans la vie courante se révéla infiniment plus difficile que celle du calendrier.
Après dix-huit mois d’insuccès total, l’heure décimale fut suspendue par la Loi du 18 Germinal An III, soit le 7 Avril 1795. Pourtant, les horlogers avaient conçu d’ingénieux systèmes de conversion, et les gnomonistes avaient tracé des cadrans solaires avec les heures décimales ou avec les deux systèmes juxtaposés, principalement dans les pays de la rive gauche du Rhin que conquéraient, peu à peu, les armées républicaines.

Dans la pratique courante, on parle de cadrans révolutionnaires ou républicains dans trois cas :
1 - cadrans qui portent leur date dans le calendrier républicain ou dans les deux calendriers.
2 - cadrans qui sont gradués en heures décimales ou, à la fois, dans le système décimal et dans le système ancien.
3 - cadrans qui présentent les arcs de déclinaison ou une courbe en huit, fractionnés selon les mois du calendrier républicain.

La moitié gauche, séparée de la moitié droite par un simple trait, est subdivisée par 7 arcs de déclinaison qui distribuent les mois :
                    Nivôse           Prise d’Amsterdam
                    Pluviôse        Abolition de l’esclavage
                    Ventôse        Début de guerres de Vendée
                    Germinal      Création du Comité de Salut public
                    Floréal        Ouverture des Etats Généraux Prairial Chute des Girondins

La moitié de droite comporte 8 arcs de déclinaison qui distribuent les six autres mois plus les jours complémentaires :
                    Messidor          Prise de la Bastille
                    Thermidor          Prise des Tuileries, Chute de Robespierre
                    Fructidor          Constitution de l’An III Déclaration des Droits de l’homme.
                    Jours complémentaires          Néant
                    Vendémiaire   Annexion de la Belgique
                    Brumaire          Fin des Jacobins
                    Frimaire          Création des Assignats


*  *
Saint-Franc : chez M. Paul Gagnaire
[inv. SAF : 7323301-7]
Cadran rectangulaire de 1 m 40 / 1 m 101, constitué par une dalle de pierre de Comblanchien happée au mur.
Toutes marques gravées et peintes en brun clair.
Heures rondes : IX-XII-VIII tracées jusqu'à 5 cm des bords du cadran ; numérotation romaine. Autour du style, une ronde où alternent tirets et points marque les demies et les quarts. Les sept arcs diurnes. Les heures italiques numérotées de - 8 à - 1 (arabes). Les heures babyloniques numérotées de + 3 à + 15 (arabes).
Indicatrice de temps moyen sur XII (courbe en 8).
Style triangulaire en acier inox.
Déclinaison : 46° au Sud-Ouest. Date : 1967 (chiffres romains).
Signatures : P. Gagnaire del. L. Faguet sculpt.
Ce cadran illustre les avantages de la superposition de plusieurs systèmes horaires
[Compléments]
*

Chez M. Paul Gagnaire
Nombreux autres cadrans, maquettes ou tables d'orientation

* Saint-Franc : chez M. Paul Gagnaire
[inv. SAF : 7323301-2]
Cadran horizontal de démonstration.
Bois pyrogravé de 38 / 46 cm.
Heures, demies et quarts. Numérotation IV-XII-VIII. Sept arcs de déclinaison avec les douze signes du zodiaque, sept cercles de hauteur pour 15, 20, 30, 40, 50, 60 et 70°, treize droites d'azimut tracées tous les 22° 30', de l'azimut 135° NE jusqu'à l'azimut 135° NW. graphique de conversion luni-solaire.
Style triangulaire en cuivre.
Devise (à entendre avec humour et non comme une pédanterie) :
" Ament meminisse periti. indocti discant "

soit à peu près : " Que les compétents aient joie à se souvenir et que les ignorants s'instruisent ! "

Saint-Franc : chez M. Paul Gagnaire
[inv. SAF : *]
un cadran gravé et peint sur un galet (forme mathématique non définie)
*

*  *
Saint-Franc : chez M. Paul Gagnaire
[inv. SAF : *]
un cadran d’azimut, (pour heure légale), en bois pyrogravé, avec un fil à plomb stylaire

* Saint-Franc : chez M. Paul Gagnaire
[inv. SAF : *]
un cadran portant la droite prédictive (à 12 heures) du passage d’Antarès au méridien

* Saint-Franc : chez M. Paul Gagnaire
[inv. SAF : *]
un petit cadran horizontal en pierre
avec la devise :
" FORSITAN ULTIMA "
" C'est peut-être la dernière "