haut de page
Réplique fonctionnelle
de la table gnomonique de l'église Saint-Médard
SAINT-MARS-SOUS-BALLON (72)
*

* Ballon-Saint Mars (72)
Mairie de Saint-Mars-sous-Ballon

[ * 48°10'21.77" N 00°14'45.41" E ]
[inv. SAF : 72301002-01]

La table originale est encastrée dans le mur nord de l'église. Les visiteurs de l'église ne s'attendent pas à trouver un tel instrument à l'intérieur, bien à l'abri des rayons solaires !
Afin de valoriser cet élément patrimonial, le conseil municipal de Ballon-Saint Mars a décidé d'en réaliser une réplique fonctionnelle à partir de la reconstitution numérique effectuée par Michel Ugon. Celle-ci est décrite dans la revue de la Commission des Cadrans Solaires de la Société Astronomique de France : Cadran Info n° 21 - mai 2010.
Ainsi en 2017, une nouvelle vie est redonnée à cet instrument plus que tricentenaire.
Cette copie est remisée au secrétariat de mairie (ancien presbytère) de Saint-Mars-sous-Ballon.  Montée sur un chariot mobile,  elle peut être exposée au Soleil  afin d'observer le fonctionnement de ses différentes composantes.

*

L'ensemble se présente sous forme d'une table roulante. Le plateau horizontal reçoit le cadran et les quatre faces apparaissent comme des lutrins de façon à faciliter la lecture. La hauteur du "meuble" correspond à celle d'un bureau (80 cm) pour permettre aussi aux enfants de l'observer aisément.

*
Montdauphin (05), devant l'Atelier Acacia
Joseph Auvray (à gauche) et Michel Lalos (à droite)
*

La réalisation en lave émaillée de la table et des plaques explicatives a été assurée par Joseph Auvray de l'Atelier Acacia à Montdauphin (05).

Les documents de base utilisés pour établir le projet sont :
- l’article de Paul Deciron, Michel Lalos, Michel Ugon paru dans la revue « L’Astronomie » de mai 2016 ;
 - l’article « La Table de Saint-Mars sous Ballon » de Michel Ugon - Cadran Info n° 21 de mai 2010 ;
- les documents rédigés par Michel Lalos pour les plaques explicatives
La mise au point du projet a été faite en collaboration étroite entre Joseph Auvray et Michel Lalos.

La table roulante en inox et le convertisseur lunaire en laiton ont été réalisés par Jérôme Pérard, AlferInox Créations à Lazer (05).


* * *
* * *
* * *

* *
4 plaques explicatives
doigt Détails
* *

*
Affiche présentant le projet

Cette réalisation et une brochure d'accompagnement ont été financées à hauteur de 80 % du montant hors taxes par des Fonds européens (FEDER : fonds européen agricole pour le développement rural).

Le fascicule d'accompagnement : "La table gnomonique de l'église de Saint-Mars-sous-Ballon ; Cadrans solaires et mesure du temps" a été rédigée par Michel Lalos.
Il a pour objet de comprendre, lire et interpréter les heures (solaire, antique, babylonique, italique, ...) indiquées par les différents cadrans de cette table.
Dans cette brochure, on peut aussi découvrir les grandes étapes de la mesure du temps et de ses instruments. La dernière partie présente les autres cadrans solaires remarquables de la Sarthe

doigt Aperçu brochure
Pour se procurer la brochure : * Courriel
*
Couverture de la brochure
* La première présentation au public de cet ensemble a eu lieu le samedi 1er juillet 2017 à 14 h 03 (à midi solaire) dans le cadre du Comice Agricole de "Maine Coeur de Sarthe" qui se tenait à Saint-Mars-sous-Ballon.


doigt Photos inauguration
Le Gnomoniste (n°XXIV-3 sept 17 - CCSQ)
[Commission des Cadrans Solaires du Québec]
Cadran'Info (n° 36 - oct 2017)
[CCS - Commission des Cadrans Solaires -SAF]




 


*

***

C1 : Cadran central horizontal

* Au centre, le cadran principal :  cadran horizontal avec un style en aileron

Les heures sont marquées en chiffres romains :
de IV heures du matin à VIII heures du soir (20 h).

La partie centrale est constituée d'un disque convertisseur lunaire qui permettait de connaître l'heure solaire correspondant à l'ombre générée au clair de Lune.
*

CL - Convertisseur lunaire

Autour de la pleine lune, en gros du premier quartier au dernier quartier, la clarté de la Lune éclaire suffisamment le style d'un cadran pour fournir une ombre et indiquer une heure. Un "convertisseur lunaire" permet de convertir cette "heure lunaire" lue au clair de lune en heure solaire.
Le temps qu'il faut à la Lune pour reprendre la même position dans le ciel terrestre par rapport au Soleil, appelé période synodique de la Lune (période entre deux nouvelles lunes) est de 29,53 jours. Ainsi la Lune franchit le méridien en moyenne 48,8 minutes plus tôt chaque jour. Cette valeur ne constitue qu'une moyenne à cause de l'excentricité des orbites lunaire et terrestre.

Pour simplifier, on retient souvent un cycle de 30 jours sur les cadrans lunaires, ainsi le "décalage moyen" est de

24 h / 30 = 48 min.

Heure solaire vraie = J x 48 min + Hl
avec J = âge de la Lune et Hl = heure lue avec l'ombre de la lune

Exemples :
- au 10ème jour de la lunaison, lorsque le cadran marque 20 heures (VIII), il est 4 heures :
10 x 48 min + 20 h = 8 h +20 h donne 4 h
- au 19ème jour de la lunaison,  lorsque le cadran marque 8 heures (VIII), il est 11 heures ¼ (23 h ¼ )
19 x 48 min + 8 h =  912 min + 8h = 15 h 12 + 8h  = 23 h 12 min

On peut retrouver ces résultats à l'aide du tableau suivant :

  cv

- au 10ème jour de la lunaison, on ajoute 8 h à l'heure lunaire : 20 h + 8 h soit 4 h
- au 19ème jour de la lunaison, on ajoute 3 h 12 min à l'heure lunaire : 8 h + 12 h + 3 h 12 min soit 23 h 12 min

Un convertisseur lunaire permet une lecture directe de l'heure solaire en fonction de l'heure lunaire

Le convertisseur est constitué :

-  d'une couronne externe fixe, graduée de 1 à 29,5
- d'une couronne interne mobile divisée en 2 x 12 heures : 12 heures du matin et 12 heures du soir

La partie centrale est évidée de quelques millimètres pour recevoir ce disque mobile permettant de positionner le style en fonction du jour de la lunaison depuis la nouvelle lune et de connaître ainsi l'heure de nuit.

Sur les exemples suivants et pour une meilleure compréhension, on a donné une graduation des heures de 1 à 24 (chiffres arabes en bleu)

*
* *
On fait tourner le disque central mobile de telle sorte que l'heure lue sur le cadran coïncide avec la Nouvelle Lune (repère rouge sur les schémas), on lit directement l'heure solaire H en face de l'âge de la Lune. Les exemples ci-dessus montrent la position des couronnes pour une lecture nocturne
- 20 heures au 10ème jour de la lunaison :
 en face de la graduation 10 on lit IIII (4) heures (repère vert)
- VIII heures au 19ème jour de la lunaison, en face de la graduation 19 on lit 23 heures 1/4 (repère vert)

C2 - "Heures babyloniques, heures italiques"

*

*
Double cadran donnant les heures italiques et babyloniques.
Tracés en pointillés, on observe des arcs d'hyperboles passant par les points d'intersection des lignes babyloniques et italiques. Ces arcs permettent de connaître les durées des jours et les durées des nuits ("Nuicts")

La durée des nuits étant donnée par I - B, celle des jours par 24 - (I - B)
avec I désignant l'heure italique et B l'heure babylonique.

Sur ce schéma, le point marque l'ombre le 21 janvier.
 Il est 5 h 30 en h. babyloniques ou 20 h 30 en h. italiques

Pour le 21 janvier, la durée du jour est de :
5 h 30 + 24 h – 20 h 30 = 9 h
*

C3 - "Almucantaraths, Azimuths"

* *
Ce cadran indique la hauteur et l'azimut du Soleil, donnés par l'ombre de l'extrémité du style droit
*

Les hauteurs ou « Almucantaraths » sont les angles que fait le soleil au dessus de l'horizon. Ils sont repérés par des cercles concentriques (en bleu) gradués de 10° à 50° tous les 5°.
Les « Azimuths» donnent la direction du Soleil entre le plan méridien du lieu et le plan vertical passant par l'astre. Ils sont comptés de 20° à +90° tous les 10° de part et d'autre du méridien.
Aujourd'hui, ils sont comptés positivement depuis le méridien Sud de 0° à +180°, et négativement vers l'Est de 0° à -180°.

Exemple : pour le 11 novembre à 11 h (heure légale), on lit sur le cadran : hauteur ou almucantarath : +20° azimut :65° qui correspond à -25°

C4 - "Heures antiques, judaïques"

*  *
L'heure antique, judaïque, biblique ou temporaire est la douzième partie de l'intervalle de temps compris entre le lever et le coucher du Soleil. Les lignes horaires sont limitées par les deux arcs des solstices et graduées de 1 à 11 heures le long de l’arc d’hiver. Les heures temporaires 0 et 12 sont rejetées à l’infini et ne peuvent pas être tracées. Sur la droite équinoxiale, les 11 heures classiques sont rappelées et numérotées : (7), 8, 9, 10, 11, 12,1, 2, 3, 4, (5)
Pour une latitude de 48° (celle de Saint-Mars) au solstice d'hiver, la durée du jour est de 8 h 20 min ; une heure antique dure 40 minutes. Au solstice d'été, la durée du jour est de 16 h, l'heure antique dure alors 1 h 20 min. Aux équinoxes, une heure antique dure 60 minutes. (On parle d'heure équinoxiale ou d'heure égale)

C5 - "Arcs des signes"

* *
Ce cadran a une fonction de calendrier. Il donne la date : l'ombre de l'extrémité du style droit donne le signe du zodiaque. Ces signes sont représentés aux extrémités des arcs. Ils correspondent aux 21 mensuels.