haut de page
**
Cadrans solaires du Pays d'Alençon
Saosnois - Perseigne
*

Recherche de cadrans par village ( 72 )


*

LE CHEVAIN


*  
*
Le Chevain : Ecole
Cadran vertical
réalisation Jean-Michel Ansel
Devise " Spatium sine fine "
" L'espace est infini "

LES AULNEAUX

* *
Les Aulneaux - Malnoë
[ 48°26'40" N 0°21'34" E ]
Cadran de série

LA FRESNAYE-SUR-CHÉDOUET*

* *
* La Fresnaye sur Chédouet
Eglise Saint-Georges
Cadran en forme de coeur, gravé, peint, semblable à un cadran de Mortagne-au-Perche
Deuxième cadran, gravé

MAROLLETTE

*
Marollette - Eglise
Cadran méridional, circulaire gravé sur la pierre.
*

ROULLÉE

*
Roullée - Eglise
Cadran méridional, semi-circulaire, gravé, marque les heures et demi-heures
*

SAINT-CALEZ-EN-SAOSNOIS

* *
St-Calez-en-Saosnois : Eglise - 1766
Cadran méridional semi-circulaire, gravé dans une pierre d'angle, extrémité Est de la nef, style érodé,

SAINT-RÉMY-DU-VAL

* *
St-Rémy-du-Val
Eglise Notre-Dame
de Toutes-Aides >
Petit cadran méridional, circulaire, gravé sur une pierre. Situé sur un contrefort, à gauche d'une petite porte. Sans style, très effacé.
Ci-contre, traces de cadran (?)
*

SAOSNES

* **
Saosnes : maison particulière, bourg
[ * 48°19'33.25" N 00°16'41.40" E ]
[inv. SAF : 72326**-**]
Cadran de série
*

* * 
Saosnes : Eglise
[ * 48°19'34.75" N 00°16'44.51" E ]
Horloge mécanique dans un joli encadrement

VILLAINES-LA-CARELLE

*
[inv. SAF : 7237401-1] - extrémité Est : cadran méridional, gravé sur pierre, semi-circulaire, lignes chiffrées dans bandeau arqué, style absent.
*
Villaines-la-Carelle
Eglise Saint-Rémy
*
[inv. SAF : 7237401-2] - nef : vestige de cadran canonial, gravé sur pierre d'angle, circulaire, traces de 7 lignes dans le quart inférieur gauche formant 6 secteurs égaux, traces de points, style absent.

* *
Villaines-la-Carelle
Maison particulière, Place St-Hubert
[inv. SAF : 7237402-1]
Cadran vertical gravé sur pierre

CHENAY

Chenay : Eglise
La récente restauration de l'église a fait disparaître les restes d'un cadran avec style
*
*

NEUFCHÂTEL-EN-SAOSNOIS

*
*
*
*
Neufchâtel-en-Saosnois
Ancienne abbaye cistercienne de PerseigneElle a été fondée en 1145 par Guillaume III Talvas, comte de Bellême. C'est la première abbaye cistercienne du Maine.
Il ne reste aujoud'hui qu'un pan de mur. C'est une propriété privée, centre de vacances.

[ 48°22'35" N 0°14'43" E ]
Située à la lisière de la forêt éponyme, à environ 1,5 km du bourg de Neufchâtel-en-Saosnois, cette abbaye a été démolie. il ne reste qu'un pan de mur.
L'existence d'un cadran solaire avec la devise " Sine sole nihil " " Rien sans le Soleil " est signalée par Gabriel Fleury dans la Revue Historique et Archéologique du Maine ( vol. IV - 1878 - p. 173 )
* *

SAINT-PATERNE*

Saint-Paterne : jardin du presbytère
L'abbé Henri Marie Legros (1862-1935), curé d'Arçonnay, donne dans le tome XIII des "Annales fléchoises" paru en 1912 une description complète d'un cadran horizontal circulaire en ardoise, daté 1751, fixé sur un piédestal en granit.

[Compléments]

*
*
Il portait comme devises :
" Vita hominis velut umbra fugit dumstare videtur "
" La vie de l'homme s'enfuit tout en paraissant permanente "

" Qui cursum solis exploras coram que requiras heumiser, heunes cis nonnefit horanes cis " ®
" L'heure qu'à mon cadran du soleil éclairé, tu recherches, pauvre homme, avec avidité, n'est-elle point, hélas, celle de ton trépas ? "

Une inscription en grec semble indiqué le nom de l'auteur :
" Je suis fait par François Bouet (?) "
*
*************