haut de page

Cadrans solaires de PARIS 07 - Palais-Bourbon

Recherche de cadrans (75)
Champ de Mars Monument à la Déclaration des Droits de l'Homme
Hôpital Laënnec 42, rue de Sèvres
Hospice des Incurables 42, rue de Sèvres
Hôtel des Invalides Esplanade des Invalides
Missions Etrangères 128, rue du Bac
Couvent des Théatins (disparu) 17, quai Voltaire

 


Champ de Mars


Paris 7 : Champ de Mars
Monument à la Déclaration des Droits de l'Homme
[inv. SAF : 7500708-1]
sur l'areête sud du monument, cadran méridional, type scaphé

Tour Eiffel

Paris 7 : Tour Eiffel - Canon de midi

La fin de la construction de l’édifice, le 31 mars 1889 avait été marquée par 21 coups de canon. A partir de 1900, le canon a retenti tous les jours, à midi. Appelé canon de midi, il servait à régler les montres, dont les mécanismes insuffisamment précis retardaient ou avançaient. Cette tradition a perduré jusqu’en 1914.


Hôpital Laënnec

Paris 7 : Hôpital Laënnec, n° 42, rue de Sèvres
à gauche de la chapelle,cour Gamard
au-dessus d'un contrefort, entre 2 fenêtres
[ 48°51' N - 02°19' E ]
[inv. SAF : 7500704-1]
cadran déclinant du matin peint, gravé et peint
lignes chiffrées dans bandeaux, traits pour demies
arcs des signes et symboles du zodiaque, style en place
réalisation Boullanger, 1745
Inscriptions : " ANNO 1745 IN SIGNO SAGITTARII "
" An 1745, dans le signe du Sagittaire "
" BOULLANGER FECIT "
Devise : " Heu mortis fortasse tuae quam prospicis hora"
" Hélas ! Cette heure que tu regardes est peut-être celle de ta mort. "

Hospice des Incurables


Chapelle de l'ancien hôpital
Paris 7 : Hôspice des Incurables
n° 42, rue de Sèvres
cadran solaire (A. Gotteland - p. 51)
[inv. SAF : 7599134-1]

Devise : "Ab ultima aeternitas"
"De la dernière dépend ton sort éternel"

L’hospice des Incurables, à Paris, avait été fondé au XVIIème siècle pour abriter les malades pauvres "qu’on ne peut espérer guérir". Sous le nom d’hôpital Laennec, il devint ensuite un centre très réputé d’étude et de lutte contre la tuberculose.
En 1634, le cardinal de la Rochefoucauld lègue une partie de sa fortune pour créer une «fondation pour y recevoir les pauvres attaqués de maladies incurables». Un terrain de 6 hectares «sur le chemin qui conduit à Sèvres» appartenant à l’Hôtel-Dieu de Paris est réservé à l’édification de ce bâtiment.


Missions Etrangères


Paris 7 : Missions Etrangères
128, rue du Bac
[inv. SAF : 7500705-1]
traces de cadran quasi-occidental, gravé sur pierres

 

Restauration Philippe Langlet
[inv. SAF : 7500705-2]


Couvent des Théatins

Paris 7 : couvent des Théatins - 17, quai Voltaire
[inv. SAF : 7599133-1]
6 cadrans solaires (A. Gotteland - p. 67)
Devise : "Hinc unda, hinc labitur aetas"
"De là s'écoule notre vie, ainsi qu'une onde"
"Finientur brevi" "Ils finiront vite"
"De là s'écoule notre vie, ainsi qu'une onde"
"Quas perditis horas quaeritis"
"Vous cherchez l'heure et vous la perdez"
"Providus usque deus" "Dieu est toujours Providence"
"Se non questa quella" "Si ce n'est pas celle-ci, c'est celle-là"
"Utere non reditura" "Profites-en, elle ne reviendra pas"

(Baron de Rivières : 1877 à 1885) ????

L'ordre des Théatins fut fondé, en 1524, à Chieti. La principale occupation des Théatins était la prédication ; ils s'occupaient spécialement des missions étrangères.
Mazarin leur donne un terrain Quai Malaquais pour construire leur couvent. La chapelle du couvent, Sainte-Anne-la-Royale recueilla le coeur du cardinal après sa mort.
Sous la révolution le monastère devient un manège puis un entrepôt.
Au 26 rue de Lille subsiste une des entrées du couvent des Théatins.