haut de page
Le cadran de l'Abbé Guyoux
à Jonzieux (42)
© Jean Rieu
*

*

Restauration du cadran solaire de Jonzieux

Ce cadran, qui date de 1846, était jadis situé dans le jardin de la cure. On ne sait pas exactement comment il était arrivé à Jonzieux. Une hypothèse est qu’il aurait été donné par l’abbé Guyoux à l’abbé Richard qui a été curé de Jonzieux.
Il avait fait l’objet d’une restauration en 1999 par Marie-Louise Guillaud-Bataille de l’association «les Chemins du Petit Patrimoine» et Paul Gagnaire, de la Société Astronomique Française.
Malheureusement, en 2002, les travaux d’agrandissement de la maison de retraite ont pratiquement détruit le cadran et son socle.
En 2009, constatant son état, nous avons entrepris de le restaurer une nouvelle fois et de le reconstruire en utilisant les pièces qui avaient été sauvées et en reconstituant celles qui avaient disparu ou étaient très endommagées. Le cadran est maintenant dans la cour de la maison de retraite « Au fil de soie ». Son emplacement résulte d’un compromis entre avoir un ensoleillement maximal et sacrifier un arbre.
Ce travail a été conduit par Jean Rieu, professeur honoraire de l’Ecole des Mines de Saint-Etienne.
Les pièces du cadran ont été réparées ou reconstruites par Florent Gros, joaillier au Conservatoire des Meilleurs Ouvriers de France.
Le nouveau socle en granit a été conçu et posé par Olivier Pouplain, tailleur de pierres, à Jonzieux.
La lentille a été fournie gracieusement par Bourdeau-Optique, Lyon.
La plaque de la courbe de l’équation du temps a été numérisée et gravée par Gravure Industrielle du Pilat, à Saint-Genest-Malifaux.
L’Ecole des Mines (André Gault, Martial Douet) a réalisé quelques petites pièces.
Marcel Duplay, maire de Jonzieux, a vivement encouragé tous les acteurs à mener à bien ce travail. Ses services assureront la diffusion de l’information pour que le cadran de Jonzieux soit connu bien au-delà de la commune.

*
*

* * * *
* *

Mode d’emploi du cadran solaire de Jonzieux

Le cadran comporte une couronne graduée et un cadre mobile qui porte d’un côté une lentille inclinable et, en face, une plaque gravée avec une courbe en forme de 8. L’ensemble s’appelle alidade.

Faire tourner le cadre pour amener les rayons du soleil sur la lentille.
Incliner celle-ci jusqu’à avoir une image nette du soleil sur la plaque de la courbe en 8 (équation du temps).
Ajuster la position du cadre jusqu’à ce que l’image du soleil soit sur la ligne droite qui partage la courbe en 8.
Lire l’heure solaire vraie de Jonzieux sur la couronne graduée.

Pour obtenir l’heure légale française donnée par la montre, il faut faire 3 corrections :

1- Faire tourner encore un peu le cadre pour que l’image du soleil arrive sur la courbe en 8 du côté où se trouve la date du jour (sur la courbe, des lettres indiquent les mois : J, F, M , etc... et le point près de la lettre correspond au premier jour du mois).
Lire la nouvelle heure sur la couronne. C’est heure solaire moyenne de Jonzieux

2- Retrancher 17 minutes pour trouver l’heure universelle au méridien de Greenwich à cause de la différence de longitude (4°21’39’’) entre le méridien de Jonzieux et celui de Greenwich.

3- Ajouter 1 h en "période heures d'hiver" et 2 h en "période heures d'été" pour trouver l’heure de la montre.