haut de page
**
Cadrans solaires de COARAZE (06)
*

Recherche de cadrans par village (06)

*
*

Si Coaraze est connu comme "le village du soleil", ce n’est pas uniquement pour son ensoleillement exceptionnel, mais aussi à la volonté de Paul Mari d’Antoine, un natif du pays féru de poésie.
Elu maire en 1953, il organise les Rencontres Poétiques de Provence présidées par Jean Cocteau et lance un projet de "douze cadrans solaires qui seraient des oeuvres d’art", dont il avait eu l’idée avec ses amis Jean Cocteau et Gilbert Valentin (céramiste célèbre de Vallauris).
Les premiers cadrans ont été installés en avril 1961 sur la façade de la mairie : parmi eux, celui de Cocteau intitulé "Les lézards" - le lézard étant l’ emblème des armoiries de Coaraze.
Six cadrans ont été réalisés, les autres étant signés Gilbert Valentin, Mona Cristie, Georges Douking, Henri Bernard Goetz, Ponce de Léon.
Le projet a été par la suite abandonné. Paul Mari a su convaincre le maire actuel Michel Péglion de reprendre et de poursuivre le projet.
Cinq nouveaux cadrans ont vu le jour en 2008, signés Patrick Moya, Ben, Sacha Sosno, Fabienne Barre, Henri Maccheroni.

*

* *  Le cadran de Jean Cocteau : « Les lézards »
Le lézard est l’emblème des armoiries de Coaraze.
cadran très déclinant du soir
*

Coaraze
- Mairie et Poste
Quatre cadrans sur la façade de la mairie, projet initié en 1961


*


Cadran « Les animaux fabuleux » . Il représente des buffles et des léopards. Il est l’œuvre de Georges Douking, peintre et décorateur de théatre.
cadran très déclinant du soir
*
Cadran « Les Tournesols » réalisé par le céramiste Gilbert Valentin.
cadran très déclinant du soir
*
*

Cadran « La chevauchée du temps » de Mona Cristie, artiste peintre, qui a réalisé ce cadran avec son cheval blanc sur fond d’azur.
cadran très déclinant du soir
*

* * *
Coaraze - Mairie et Poste : sur le pignon de la mairie
Cadran de Fabienne Barre photographe d’Aix en Provence, réalisation 2008
dégradé

Le cadran a été restauré
*

*
Cadran « Blue Time », imaginé par un artiste sévillan, Ponce Fidelio, dit Angel Ponce de Léon
cadran en céramique, sans lignes horaires
*
*
Coaraze
parvis de Eglise Saint-Jean Baptiste XIVème
place Félix Giordan
sur le mur du "château"
Deux cadrans réalisés en 1961
*
« Le python et sa couronne en vert et or », conçu par Henri Bernard Goetz, peintre graveur et illustrateur. Cette œuvre représente la victoire d’Apollon sur Python, serpent fabuleux né de Gaïa.
cadran en céramique, sans lignes horaires

*

Cadrans de Ben et de Sacha Sosno
réalisés en 2008
Devise : "Lou temps passa, passa lou ben"
"Le temps passe, passe-le bien"
*

*

* *
Coaraze : Ecole - Place Alexandre Mari
cadran de Patrick Moya,
Posé sur le mur de l’école, ce cadran raconte avec humour "la vie d’un artiste méditerranéen".
P. Moya a réalisé son dessin au studio Ernan d’Albisola (ville historique de la céramique italienne) puis modelé deux personnages en cire perdue pour obtenir un bronze qu’il a peint.

*
Coaraze : place du Portal.
Plaça dau Portal Savel, près du lavoir
Cadran de Henri Maccheroni, artiste plasticien
réalisation 2008
*

*
*
*
Coaraze : Chapelle Notre-Dame- des-Sept- Douleurs ou Notre-Dame du Gressier
dite Chapelle Bleue
Décorée en 1962 par le peintre Ponce de Leon
Cadran ovoïde, aux origines inconnues, taillé dans la pierre
style effilé, en forme de tête de pioche, oeilleton
Devise : " On ne voit bien qu'avec le coeur "
( citation de Saint Exupéry )

* *
Coaraze : Office de Tourisme
7 montée du Portal
dans la vitrine : cadran de série
Devise : "Lou tems passo, passo lou ben"
"Le temps passe, passe-le bien"
*

*
Coaraze : 8 Montée du Portail
Montada do Portal
Cadran déclinant de l'après-midi, fantaisiste
chiffres horaires disposés de manière dispersée
*

* *
Coaraze : 5 La Borgada
petit cadran peint et céramique reprenant l'emblème de Coaraze (le lézard)
*

* *
Coaraze : 22 Route du Col Saint-Roch
Cadran de série

* *
Coaraze : maison au-dessus de la Chapelle Bleue
Cadran de série

* *
Coaraze : maison au-dessus de l'Ecole
Cadran de série

*
Coaraze : Avenue T. Gilli
visible à droite en montant vers la Chapelle Bleue
Cadran en céramique, décoratif
avec un lézard, emblème de Coaraze
pas de lignes horaires
chiffres en fer forgé, disposé en L
*

* *
Coaraze : 587 Route du Col Saint-Roch
Cadran méridional, en carreaux de céramique
(sans doute de série)
avec la devise ajoutée en haut : "Carpe diem"
" Profite de ce jour "

* *
Coaraze : Gîte rural municipal de l'Euzelière
865 Route du Col Saint-Roch
Cadran déclinant de l'après-midi, gravé et peint sur pierre
heures classiques et républicaines, arcs des solstices et équatoriale
réalisation Atelier Artissime, calculé par Yves Oppizzo - 1996
Devise : "De gnomonicae orbitis per fastorum revolutiones. X anno CCIV reipublicae"
"Quand l'orbite de la gnomonique traverse la Révolution du calendrier. X en l'an 204 de la République"

*
Coaraze : 587 Route du Col Saint-Roch
Cadran de série
*

* *
Coaraze : 297 Route du Col Saint-Roch
Cadran de série
forme de la carte de la Corse
Inscription : "Corsica"

* *
Coaraze : La Borgada - face à la ruelle Sota-Collet
Cadran de série
Devise :"Tempus fugit" "Le temps s'enfuit"

*
1
*
Coaraze : La Lave - 700 m avant l'entrée du bourg
en venant de Bendejun, maison en contrebas

deux cadrans :
1 - cadran quasi-méridional en céramique
Le monde, Coaraze, un lézard, le soleil, la lune, les étoiles, sont les éléments de ce cadran
réalisé par Marcel Torrenti (†)
d'après les calculs de son fils Roger Torrenti, Ingénieur de l’Ecole centrale de Paris
Devise : " Nil novi sub sole "
" Rien de nouveau sous le soleil "
2 Cadran réalisé en mosaïque de perles, décoratif chiffres horaires disposés comme sur une montre
Devise : "Dieu est mon roi"
*
2
*

* *
Coaraze
 
[inv. SAF : **-**]
cadran fantaisiste en carreaux de céramique
signé Moika 2009
Devise : "Siou l'ombra dou temps qui passa" "***"